Servizi

Drogue/sida : appel de responsables de la Croix-rouge et du Croissant-rouge

Da: “AFP “ Rome, 16 déc. 2005

Les responsables de la Croix-rouge et du Croissant-rouge d’une vingtaine de pays d’Europe orientale et d’Asie centrale, réunis vendredi à Rome, ont appelé “la société et les gouvernements” à s’impliquer davantage dans la lutte contre la drogue et le sida. “Des délégations de 23 pays se sont réunies dans le but d’aider au lancement de nouvelles stratégies de lutte et pour demander plus d’implication de la part de la société et des gouvernements dans le combat contre le sida et la drogue”, a souligné Massimo Barra, responsable de la Croix-rouge en Italie, lors d’une conférence de presse.

Il a notamment appelé à “combler le vide existant entre la santé publique et les plans d’actions contre la drogue”. “Dans les pays d’Europe orientale et d’Asie centrale, l’échange de seringues usagées est devenu le facteur majeur de transmission du virus du sida. Il faut intervenir pour endiguer le phénomène et éviter un désastre sanitaire”, a souligné M. Barra. Selon des chiffres cités par la Croix-rouge, dans ces deux régions du monde, 75% des personnes contaminées entre 2000 et 2004 sont âgées de moins de 30 ans. En Russie, 80% des nouvelles contaminations concernent des toxicomanes. “40% des personnes séropositives dans notre pays ont été contaminées par l’échange de seringues”, a souligné Jura Inomzoda, responsable du Croissant-rouge au Tadjikistan.

“Ce problème de lien entre drogue et sida est un problème récent pour nous. Et la société comme le gouvernement doit se préparer à accueillir et à aider les personnes concernées”, a souligné Fatima Gailani, présidente du Croissant-rouge en Afghanistan.

,