Servizi

La Fédération Croix-Rouge/Croissant-Rouge …

… dénonce les ravages de la discrimination liée au sida

Plus de vingt ans après le déclenchement de la pandémie, des millions de personnes continuent d’etre contaminées par le VIH et de mourir des suites du sida à cause de l’opprobre, de la discrimination et de la marginalisation qui frappent les personnes affectées, constate aujourd’hui la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

“Il n’y a pas de temps à perdre si flOUS voulons éviter que la situation nous échappe complètement. Chaque année, de plus en plus de gens meurent victimes de l’opprobre et de l’ignorance qui entourent la maladie “, a déclaré Juan Manuel Suarez del Toro, président de la Fédération internationale, à l’occasion de la Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

“Plutot que de s’exposer à perdre leur emploi, leur maison et meme leur famille à cause de l’ostracisme qui frappe les personnes vivant avec le VIH/sida, ces gens adoptent des comportements à haut risque ou se privent des traitements dont ils auraient besoin. En Afrique, des femmes séropositives continuent de nourrir leurs enfants au sein, exposant ainsi leurs bébés au risque d’infection, parce que, si elles cessent d’allaiter, tout le monde saura pourquoi.

De telles atteintes à la dignité sont inacceptables quand nous avons eu plus de deux décennies pour nous familiariser avec la maladie et avec ses modes de transmission “, a-t-il ajouté. Déterminée à combattre au niveau global les préjugés et la discrimination associés au VIH/sida, la Fédération internationale avait lancé, il y a un an, une campagne mondiale intitulée La vérité sur le sida. Faites passer…

Pour l’année à venir, elle a choisi d’axer ses efforts sur la lutte contre les idées reues qui entraìnent des morts additionnelles, à travers le thème On n Ôattrape pas k sida en…. “Certaines personnes pensent qu’elles peuvent etre infectées par des piqžres de moustiques”, a observé le président de la Fédération internationale.

“D’autres craignent d’etre contaminées en partageant les memes toilettes, voire le meme bureau que des personnes séropositives – et estiment que l’unique moyen de se prémunir contre ce risque consiste à exclure physiquement ces dernières. Meme certains membres de la profession médicale pratiquent ce genre de discrimination.”

La position de certaines instances religieuses et autres organismes influents qui proscrivent l’utilisation des préservatifs et autres mesures reconnues pour leur contribution à la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles, et qui exposent à l’opprobre public des groupes plus particulièrement exposés à Ces maladies, est également un exemple de discrimination.

“En diffusant une information erronée sur le VIH/sida, ces organisations agissent de manière irresponsable “, estime le docteur Massimo Barra, qui a créé au sein de la Croix-Rouge italienne une fondation vouée à l’assistance aux usagers de drogues injectables et qui est actuellement membre du conseil d’administration du Fonds mondial pour la lutte contre le VIH/sida.

“La vérité est tout autre, poursuit-il. Nous savons déjà que la sexualité sans risque est un moyen de lutte efficace. Certains pensent que les programmes d’échanges de seringues, comme ceux mis en place par la Croix-Rouge afin de limiter la propagation du VIH parmi les toxicomanes, encouragent la consommation de drogues.

C’est faux. Il est prouvé que cette stratégie contribue non seulement à réduire de faon notable l’incidence du VIH/sida parmi les usagers de drogues injectables, mais aussi à faire reculer la consommation de drogues.

” Dans le monde entier, les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge célébreront aujourd’hui la Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en organisant des manifestations et en diffusant des messages contre l’opprobre et la discrimination liés au VIHIsida. a Genève, la section de jeunesse de la Croix-Rouge, de jeunes délégués de treize Sociétés sceurs d’Europe de l’Est et des représentants de Young Positive, un réseau mondial de jeunes gens séropositifs, ont mis sur pied des projets (peintures murales et spectacles de rue) pour combattre les idées reues et la discrimination.

Pour toute information complémentaire, ou pour des interviews, veuillez prendre contact avec:


Denis McClean, Chef, Service de presse Tél + 41 22 730 44 28 / + 41 79 217 33 57
Marie-Franoise Borel, Attachée de presse Tél + 41 22 730 43 46/ + 41 79 217 33 45
Permanence – Service de Presse Tél + 41 79 416 38 81

Ensemble, la Fédération, les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et le Comité international de la Croix-Rouge constituent le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Pour plus d’information, nous vous invitons à consulter notre site lnternet:

www.ifrc.org

Case postale 372, CH-1211 Genève 19, Suisse
Téléphone: +41 22730 4222 – Télécopie: +41 22 733 0395
Adresse électronique: secretanat~ifrc.org – Site Internet : www.ifrc.org

,