Servizi

A Kamtckiya – Varna, en Bulgarie

Da: “Jeunesse” Publication de la ligue des sociétés de la Croix-Rouge Genève Vol. XXI – N 1 – 1967

Nous remontons jusqu’à l’année 1965, dans ce tour d’horizon des centres d’étude internationaux de la Croix-Rouge de la Jeunesse. Du 22 au 30 juillet, huit déléga-tions venues d’Autriche, de Hongrie, d’Italie, de Roumanie, de Tunisie, de Turquie, de Yougoslavie, et bien sur une délégation bulgare, se trouvèrent réunies à Kamtchiya, sur les bords de la Mer Noire.

Les sujets suivants étaient proposés à leur discussion: La Croix-Rouge de la Jeunesse et l’éducation humanitaire des jeunes – L’éducation sanitaire des jeunes générations et la CRJ – La place de l’enseignant et du travailleur sanitaire au sein de l’activité de la CRJ. C’est au jeune délégué italien, Massimo Barra, que nous avons demandé de nous raconter ses souvenirs du Centre d’étude de Kamtchiya: “D’habitude, lorsque des gens se rencontrent pour la première fois, il leur faut toujours un certain temps pour faire connaissance et se lier d’amitié; en Bulgarie, cela n’a pas été nécessaire.

Pourquoi? Simplement parce que, dès le premier instant, il a été clair pour tout le monde que nous n’étions pas des étrangers et des inconnus, quand bien meme nous ne nous étions jamais vus, mais qu’en fait nous faisions partie d’une mame famille, dont les enfants sont éparpillés dans le monde entier. Tout cela a rendu nos rapports immédiatement francs et cordiaux, et a jeté les bases d’un travail en commun qui s’est révélé hautement positif.”

Un climat de totale confiance s’établit aussi tout de suite entre les jeunes et les experts adultes personnalités de la Croix-Rouge bulgare, chefs des délé-gations invitées et M. Schusselé, Directeur du Bureau CRJ de la Ligue – tous ayant un intért commun, le développement de la Croix-Rouge de la Jeunesse. Sur les résultats techniques de la rencontre, Massimo Barra ajoute : “Le concours apporté par chacune des délzgations nous a été grandement utile pour la pour-suite de nos activités CRJ, car la discussion des thèmes inscrits au programme nous a permis de confronter nos expériences et de profiter des conseils d’autrui, en particulier dans la pratique des premiers secours.

” Mais le programme n’était pas fait que de discussions et de démonstrations: “Comment pourrait-on oublier, meme après plus d’une année, la promenade sur la Mer Noire, la visite au village de la CRJ près de Sofia, la rencontre avec la Croix-Rouge de Stara Zagora, en bref toutes les heures passzes en Bulgarie? (…) Nous avons acquis de l’expérience et nous sommes retournés chez nous pleins d’enthousiasme; mais sur-tout, nous sommes devenus de vrais amis, Autrichiens et Italiens, Turcs et Bulgares, Roumains et Hongrois, Tunisiens et Yougoslaves, et nous le resterons toujours. “Nous tous qui avons eu le privilège de participer au Centre de Kamtchiya, nous sentons qu’il nous appartient d’unir nos efforts sous le drapeau de la Croix-Rouge, qui fait de nous des frères. Nous souhaitons que d’autres jeunes, en nombre toujours plus grand, puissent éprouver à leur tour les memes sentiments et ressentir les memes satisfactions.”

,