Servizi

Croix Rouge de la jeunesse

Da : Revue de La Croix Rouge Monégasque 1984
Par le Docteur Massimo Barra Président du Comité Consultatif Jeunesse Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge.

Le terme “Croix-Rouge de la Jeunesse” signifie, à la fois : Ce que la Croix-Rouge peut faire pour les jeunes et ce que les jeunes peuvent faire pour la Croix-Rouge. Je pense qu’au sein d’une bonne Société Nationale de Croix-Rouge, les deux aspects doivent etre développés dans la meme mesure. Naturellement, les aspects éducatifs gagnent une plus grande importance pour les plus jeunes, tandis que pour les garcons agés de plus de 15 ans, il peut etre plus facile de développer une participation opérationnelle dans les différents domaines d’activité de la Société.
D’ailleurs, nous ne devons pas oublier la possibilité d’intégrer garcons et filles de moins de 15 ans dans des activités qui ne soient pas éducatives seulement, mais qui soient utiles en meme temps pour l’Association (pensons, par exemple, à la récolte de fonds).

D’autre part, la valeur éducative de n’importe quelle action Croix-Rouge, entreprise par un jeune est toujours très importante, parce que le seul fait de fréquenter le milieu Croix-Rouge et de consacrer son temps à une activité Croix-Rouge, a sa valeur, meme indépendamment de son utilité pratique. Il y a quelques années, l’aspect éducatif était prédominant ; dernièrement, la balance s’est rééquilibrée et maintenant c’est l’aspect de la participation qui gagne une plus grande importance.

Notamment dans les Pays en voie de développement, la grande majorité de la population est représentée par les jeunes; les nouvelles Sociétés de Croix-Rouge reflètent cette réalité dans leur organisation, soit au niveau de la base, soit au niveau de la prise de décisions. Mais dans les anciennes sociétés de Croix-Rouge, européennes aussi, on est en train de se convaincre qu’il n’existe aucun service dans lequel l’oeuvre de jeunes peut manquer de se révéler utile. Les exemples d’activités déployées par les jeunes dans le monde sont innombrables.

Personnellement, j’ai eu le privilège de pouvoir assister à quelques activités particulièrement significatives, et j’ai constaté à quel point les secteurs où peut se manifester l’engagement de la Croix-Rouge des jeunes sont nombreux et importants. Dans les écoles de Shangaì, en Chine, pour exemple, à coté du médecin on trouve un groupe de jeunes (de 12-14 ans) de la Croix-Rouge Chinoise, entrainé à l’emploi de l’acupuncture. Avec leurs aiguilles, ils interviennent pour soulager la douleur ou le mal à la tete aux compagnons d’école qui ne sont pas bien.

Un autre groupe, armé de trompes, de plats et de tambours, parcourt les voies de Shangaì en apprenant des notions d’éducation sanitaire à la population, avec un récit musical. A Bogota, en Colombie, les “gamines” sont des “sans famille”, àgées de 8 à 15 ans, qui vivent dans la rue, dorment sur les trottoirs et recourrent souvent à l’usage de la drogue, au point que beaucoup d’eux, à 8 ans déjà, fument de la marijuana ou respirent les vapeurs d’essence.

Les jeunes de la Croix-Rouge de Colombie, dedux fois par semaine, sortent à 21 h. 30 avec une ambulance, dont des jeunes de la Croix-Rouge de Norvège pour cette initiative, et une jeep, pour faire le tour des endroits où les gamines se retrouvent et pour y mener une action de premier secours et d’assistance hygiénique et sanitaire. Les jeunes volontaires complètent leur tour vers 3 h. ou 4 h. du matin et ils sont accueillis partout, dans les basfonds les plus mal fréquentés de la ville, avec confiance et sympathie. A Rome, à la “Villa Maraini”, une Communauté Thérapeutique – anti-drogue – instituée par la Croix-Rouge italienne à titre expérimental, (groupe de Pionniers de la Croix-Rouge de l’àge moyen de 18 ans) participe aux activités d’ergothérapie, avec les jeunes héroinomanes, avec lesquels ils gèrent un jardin potager et un poulailler. Comme on le voit, les secteurs d’activité changent, mais l’engagement et les objectifs sont les memes partout dans le monde.

A la lumière de ces résultats, notre Fédération Mondiale, la Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge n’ont pas manqué de souligner plusieurs fois, surtout dans les dernières années, l’importance de l’intégration des jeunes à tous lès niveaux en considérant l’intégration des jeunes”Comme un processus (sensibilisation, formation, participation aux activités et aux décisions) s’appliquant aux différentes tranches d’àges intéressées par la Croix-Rouge (anciennes, jeunes, adultes et qui respectent la spécificité des besoins et de l’expression propre à chacune d’elles (CCJ-Genève 1976).
(Segue alla pagina sujccessiva >> )

,